Close

[Blog] Tout savoir sur la facture électronique

Après les grandes entreprises en janvier 2017 et les ETI en janvier 2018, ce sont les PME qui, à partir du 1er janvier 2019, ont l’obligation de recourir à la facture électronique pour leurs échanges avec les entreprises du service public. A compter du 1er janvier 2020, cette loi sera obligatoire pour toutes les entreprises. Prêt à devenir un pro de la facture électronique en 1 min 49.784 sec, le temps de lire cet article ?
C’est parti !

 

La facture électronique, c’est quoi ?

Une facture électronique est une facture créée, envoyée, reçue et conservée sur un support digital.

Comment construire une facture électronique ?

En termes de contenu, la facture électronique doit présenter les mêmes informations et mentions obligatoires qu’une facture papier traditionnelle.

Cependant, pour être valable, elle doit répondre aux trois critères suivants :

  • Etre lisible
  • Garantir l’authenticité de son origine
  • Assurer l’intégrité de son contenu

Pour répondre à ces trois critères, vous devez avoir recours à l’une des trois procédures suivantes :

Transmettre la facture par voie sécurisée : EDI, progiciel de gestion intégré ou format PDF par exemple. L’utilisation de cette procédure doit préalablement être validée par les deux parties.

Utiliser la signature électronique : le certificat électronique qualifié validera la dématérialisation.

Utilisation d’une autre solution technique : dès l’instant que des contrôles sont mis en place pour permettre d’établir une piste d’audit fiable entre une facture et la transaction correspondante.

Comment conserver une facture électronique ?

Une facture électronique doit être conservée sur support digital et dans son format original pendant 6 ans.

Quels sont les avantages de la facture électronique ?

La facture électronique a de nombreux avantages :

Gains financiers : Une facture papier coûte entre 5 et 20 € contre 0.40 € à 2 € pour la version électronique. En savoir plus. 

Protection de l’environnement : Avec la facture électronique, fini le papier et l’impression. La planète vous dit déjà merci.

Augmentation de la sécurité : Une facture électronique a plus de chance d’arriver à son destinataire qu’une facture papier qui fera peut-être le tour du pays avant d’arriver…un jour. 

Archivage : Grâce à la facture électronique, vous économisez une place folle et en plus, vous n’avez plus besoin de retourner tout votre bureau pour mettre la main sur une ancienne facture.

 

Pour l’instant, la facture électronique n’est obligatoire que dans les échanges avec les services publics. Même si les secteurs B2B et B2C ne sont encore soumis à aucune obligation de ce côté-là, sachez qu’une facture au format électronique est tout à fait acceptable et valable. Alors, qu’attendez-vous pour en finir avec le papier ?

2 janvier 2019